Inauguré en septembre 2016, l’incubateur Green Tech verte porte aujourd’hui de nombreux projets innovants tournés vers l’avenir de la planète. Créé par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, Green Tech verte est le premier incubateur public en France ayant pour ambition de faciliter la transition écologique et énergétique grâce à l’émergence de produits et services verts.

Dans de nombreux secteurs clés, start-ups et experts se mobilisent pour imaginer et créer un monde meilleur, un avenir plus responsable et durable.

Green Tech verte : l’incubateur au service de la transition écologique et de l’innovation

Situé au sein de l’École nationale des ponts et chaussées, l’ENPC, dans l’Est parisien, l’incubateur Green Tech verte accueille des jeunes talents de start-ups, porteurs de projets numériques innovants en faveur de l’environnement. Économies d’énergie, énergies renouvelables, biodiversité, transports propres, bâtiments durables, économie circulaire, gestion des risques ou encore santé et environnement, l’incubateur réunit en un lieu d’innovation unique, un formidable potentiel : celui de la révolution numérique couplée au financement de la transition énergétique pour booster la croissance verte.

Au total, 49 projets ambitieux de jeunes start-ups écologiques ont été retenus. Sélectionnés suite à des appels à projets, concours et hackathons organisés par le ministère, les lauréats ont ensuite intégré l’incubateur Green Tech verte, un espace de plus de 205 m², pour une période de six mois à un an.

Green Tech verte : un incubateur à la croisée du numérique et du développement durable

Pour les aider à développer et finaliser leurs projets verts, ces jeunes pousses incubées bénéficient d’un écosystème dynamique où un continuum d’outils est mis à leur disposition, tant au niveau de l’accompagnement que sur le plan financier.

Hébergés dans un espace résolument moderne, ouvert à l’innovation, coachings personnalisés, formations (communication, marketing, gestion de projets, etc.), speed-datings avec des investisseurs, ainsi qu’une levée de fonds de pré-amorçage de 150 000 euros vont permettre à ces jeunes start-ups de relever les défis de demain en concevant une économie verte, tout en facilitant notre quotidien.

Ils vont également profiter de l’accès aux réseaux des ressources techniques et scientifiques produites et détenues par le ministère de l’Environnement. Ils pourront ainsi mieux appréhender les données concernant directement les Français (production d’énergie, permis de construire, performance énergétique, etc.) et en tenir compte dans le développement de leur projet.

Green Tech verte : des projets prometteurs pour changer le monde de demain

Les projets les plus prometteurs de ces jeunes pousses se verront attribuer la somme de 500 000 euros supplémentaires, afin qu’elles puissent se focaliser sur toute la dimension verte de leurs innovations.

Parmi les start-ups incubées, on relève déjà des projets très novateurs dans de nombreux secteurs. C’est notamment le cas de "Hydrao", un pommeau de douche intelligent qui, connecté à un smartphone via une application, change la couleur de l’eau par un jeu de lumière, en fonction des litres d’eau consommés. En matière de santé, "Scan eat" tient aussi toutes ses promesses. Cette application mobile est capable de détecter la présence de pesticides dans les fruits et légumes, puis d’en informer les consommateurs.

La biodiversité inspire également de nombreux projets, comme celui de "Plante et moi" qui vise à la préserver, grâce à une mise en contact par réseau de citoyens et professionnels pour des conseils géolocalisés, ou encore "Eclipse", une application mobile destinée à prendre conscience des enjeux de la consommation d’énergie.

Nul doute, tous les projets innovants de l’incubateur Green Tech verte, conçus par l’intelligence collective au service de la transition énergétique, sont porteurs d’espoir pour réduire notre empreinte écologique et se tourner vers un avenir plus vert et serein.