Elizabeth Pastore Reiss

Elizabeth Pastore Reiss

Directrice générale déléguée de GreenFlex

Twitter

2017 : Peurs et espoir…

Peurs et incertitudes sur le plan géopolitique, année d’élections incertaines en France, une partie des Français se rétracte par rapport aux enjeux collectifs et craint le déclassement, le chômage est bien ancré, la situation des femmes ne s’améliore pas vraiment, se nourrir devient anxiogène avec des virus virulents et des injonctions parfois contradictoires, les préoccupations écologiques sont en baisse etc…

Espoir : 58% des français sont optimistes pour 2017  

Les Français ont vraiment intégré les enjeux de l’environnement, les accords de Paris sont en marche, le collaboratif, la vente directe se répandent, les services d’usage se développent plutôt que les achats et deviennent de vrais modes de vie, le modèle français d’art de vivre "culture- famille -bien manger" est bien vivant.
L’innovation dans les start-up et la création d’entreprises se portent bien notamment chez les jeunes, le digital a profondément changé les modes d’information et d’action, l’énergie est palpable dans le pays…

Que peut faire l’entreprise dans cet environnement paradoxal ? 

  1. D’abord rétablir la confiance en elle et ses produits : cela passe dans ses produits par la preuve de ce qu’elle affirme, par mieux montrer les effets utiles et les solutions qu’elle apporte réellement, bref en démontrant à quoi elle sert réellement à améliorer le "mieux", le service rendu et non le "plus". C’est le rôle des marques aujourd’hui d’être la traduction concrète de cette posture. "Consommer autrement" devient un moyen de se réapproprier sa consommation : pour 76 % des français, acheter responsable est une façon de s’impliquer davantage et d’agir dans la société
  2. Repenser ses offres en co-construisant avec tous les acteurs de sa chaine de valeur et en ayant une vraie volonté de bâtir un environnement plus durable : du sol pour l’agriculture aux conditions de vie des producteurs, aux vrais bénéfices santé de LA personne… car "l’egologie", "l’age of you" implique de penser la personnalisation de son offre en amont de sa conception.
  3. Avoir un management ouvert, agile, flexible qui relie les savoir-faire, et passer à un fonctionnement beaucoup plus neuronal qui établit en temps réel des connexions moins hiérarchiques, davantage reliées au vivant et aux motivations mais aussi aux expériences de chacun.

Ce que l’on vous souhaite pour 2017 !

Vous développer en démontrant le sens de votre action en toute humilité mais concrètement : réellement contribuer à réduire les impacts, imaginer les solutions pour demain en accompagnant vos clients à consommer mieux, avec enthousiasme, créativité et engagement !